Livre Cueilleurs de miel

cueilleursnet cueilleursdemiel-couvlivre2 De plus en plus, on parle de l’abeille et de sa disparition possible. Il est vrai que tous les insectes sont mis à mal par l’homme, par des facteurs aussi divers que les insecticides, la monoculture et ses herbicides, mais aussi la déforestation, et toutes les prédations que nous exerçons sur le milieu naturel. Après avoir travaillé trois ans en France sur le peuple des abeilles, j’ai voulu témoigner de la relation de l’homme à l’abeille à tous les stades de son évolution, de la prédation la plus archaïque à l’exploitation industrielle de l’abeille. Pour réaliser ce projet, un tour du monde s’imposait pour plonger dans l’histoire et témoigner de la transformation des méthodes de récolte et d’élevage de l’abeille. J’ai voulu parler de cette relation très ancienne, qui nous emmène à la source de notre lien vital à la nature, lorsque l’homme récoltait le miel des abeilles sauvages. Le miel. Salué dans toutes les traditions religieuses, il était – et reste pour beaucoup – le premier médicament des hommes et des bêtes. Imputrescible, il fut aussi l’une des premières denrée échangées et commercées. Sans oublier son rôle festif, lorsque le nectar fermenté se transformait en hydromel. Les colonies d’abeilles m’interrogent sur les choix de nos sociétés. À les observer, on découvre un univers de partage et d’économie qui pourrait servir d’exemple à l’humanité appelée, dès aujourd’hui, à faire face à des défis majeurs. Et à résoudre une équation complexe : vivre sur une planète aux ressources limitées, confrontée à des problèmes écologiques, climatiques et à une population en constante augmentation. L’ampleur du problème remet en cause tout le modèle économique présent. En prenant exemple sur les abeilles, j’ai davantage envie de parler de gestion pérenne et de partage. Une colonie, en cas de disette, partage la moindre goutte de miel, même si ça la mène au bord de l’extinction. L’individuel, ou le collectif ? C’est un choix de société. L’homme sera-t-il capable de partager les ressources gratuites de la terre et de les faire fructifier, ou la folie de quelques-uns mènera-t-elle à la destruction de l’humanité ? Pour finir sur une note d’espoir, j’espère que ce livre contribuera à la préservation de l’espèce Apis, et que vous, lecteurs, serez touchés par l’extraordinaire vivacité de ce monde animal. Et pourquoi pas, que vous franchirez le pas et installerez quelques ruches au fond de votre jardin. Comme me l’a confié récemment une jeune apicultrice new yorkaise, « j’aime venir observer mes ruches après une journée de travail. C’est pour moi une sorte de méditation : j’oublie mes problèmes, je m’oublie un peu, pour me sentir liée à quelque chose de plus grand, quelque part au mystère de la vie. Éric Tourneret  
Photos d’Éric Tourneret Textes de Sylla de Saint Pierre Préface de Pierre Rabhi Novembre 2009 – Format : 24 cm x 32 cm 240 pages Éditions Rustica ISBN-10: 2840389509 ISBN-13: 978-2840389507 France Culture, émission Terre à Terre de Ruth Stégassy diffusé le 30 janvier 2010